Réseau Éducation Collaboration Innovation Technologie (RÉCIT)

Le Réseau Éducation Collaboration Innovation Technologie (RÉCIT) regroupe près de 200 personnes-ressources au service du personnel scolaire dans les écoles primaires et secondaires, les centres d’éducation aux adultes et de formation professionnelle au Québec. Axé sur le développement des compétences des élèves par l’intégration des technologies, c’est principalement par la formation, le soutien et l’accompagnement du personnel enseignant que le RÉCIT réalise son mandat, tout en développant une culture de réseau et de partage. Il s’agit d’une structure qui regroupe environ 150 personnes-ressources réparties dans :

Le RÉCIT est soutenu financièrement par le Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES). Les commissions scolaires (ou la Fédération des établissements d’enseignement privés pour ce service) assurent la gestion des personnes-ressources du RÉCIT et déterminent les priorités d’action. Le MEES contribue aussi au développement de la culture de réseau, en favorisant la formation par les pairs et le partage d’expertise.

Les fonctions se traduisent particulièrement par les tâches professionnelles suivantes :

  • La formation continue auprès du personnel enseignant et professionnel, dans une démarche d’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) en classe, en lien avec les compétences transversales et disciplinaires;
  • L’accompagnement et le soutien dans l’utilisation de ressources disponibles dans Internet, dont la formation en ligne, l’accès à du matériel didactique numérique, la participation à des groupes virtuels d’échanges et de partage;
  • L’accompagnement et l’aide stratégique à la mise en œuvre de projets interactifs et de situations d’apprentissage et d’évaluation de simples à complexes;
  • L’organisation et l’animation d’un réseau de soutien et d’entraide au sein de la commission scolaire, pouvant répondre aux besoins du personnel enseignant en classe et à distance;
  • La participation au collectif en intégration des technologies de l’information et de la communication (TIC) sur une base régionale et nationale, à des fins de formation, de partage d’expertise et de travail collaboratif;
  • La contribution à l’innovation en participant à des cellules de veille technologique, nécessaire pour soutenir adéquatement les projets pédagogiques qui nécessitent de l’innovation et de l’expérimentation.
Générateur de miniatures